La chanson française bien servie

Jean Faure, s’il vit à Bonn en Allemagne depuis 40 ans, a la chanson française chevillée au corps. (...) Côté scène, de la bonne chanson française, toujours de très beaux textes et un orchestre de cinq musiciens prodigieux. Brel, Ferré, Nougaro, Boris Vian et puis ce gérontophile désopilant de Bernard Joyet. (…)

Un humour grinçant, de la dérision dans les enchaînements, mais aussi de la gravité, comme avec cette chanson “Craonne”, hommage aux poilus de 14. « Si vous voulez la guerre, payez-la de votre peau… »

Comme le chante, avec Maxime Le Forestier, ce Gapençais, en hommage aux immigrés : « Être né quelque part c’est toujours un hasard… »

Dauphiné Libéré  06.10.2015

Cookies erleichtern die Bereitstellung unserer Dienste. Mit der Nutzung unserer Dienste erklären Sie sich damit einverstanden, dass wir Cookies verwenden.
mehr info einverstanden